Une introduction du surréalisme


Mouvement culturel, littéraire et artistique du vingtième siècle, le surréalisme englobe les techniques de création nécessitant les forces psychiques au-delà de la raison. Selon André Breton, en 1924, le surréalisme se définit comme un « automatisme psychique » permettant d’expliquer le fonctionnement de la pensée. Il est le fruit de la pensée, sans intervention ni de la raison ni de la morale. Il est, en effet, fondé sur la croyance à la réalité extrême tout en ne laissant aucune place à toutes formes de mécanismes psychiques.

Quelle est l’histoire du surréalisme ?

surrealisme.jpg

Certains mouvements sont considérés comme annonciateurs du surréalisme, à savoir le surnaturalisme d’Emanuel Swedenborg, le super naturalisme (Gérard de Nerval), symbolisme (Charles Baudelaire, Stéphanie Mallarmé) et le romantisme (Jean Paul, Hoffmann). Si le surréalisme a pu voir le jour, c’est grâce à l’initiative d’André Breton, poète et écrivain. Il a pris l’initiative de décrire ce principe, dans les années 20, avant de faire voir le jour au Bureau de la recherche surréaliste. À cette époque, il était en étroite collaboration avec quelques artistes (peintres, poètes, écrivains, etc.), comme Jacques Prévert, Philippe Soupault, René Magritte, Robert Desnos, Louis Aragon et Giorgio De Chirico.

Quelles sont les techniques d’écriture issue du surréalisme ?

andre-breton.jpg

Avec le surréalisme, les artistes ne cherchent qu’à donner plus de liberté à l’inconscient. Ils adoptent, ainsi, l’écriture automatique. Il s’agit d’un mode d’écriture qui ne cherche qu’à éviter le respect de la logique. Le but est de laisser la voix intérieure s’exprimer à sa façon. Les écrivains adeptes du surréalisme écrivent directement ce qui vient dans leur esprit, même si le sens est difficile, voire impossible à comprendre. Avec ce mouvement, les surréalistes souhaitent laisser parler les désirs profonds. Le fait de détourner l’esprit est donc l’objectif principal de l’écriture automatique, véritable base de l’esprit surréaliste.